HISTOIRE

Confrasilvas S.A. voit le jour en 1993 afin d’apporter une plus-value sur le marché de la Construction civile et des travaux publics. Une solution pour le développement, l’approvisionnement et l’application de solutions innovantes de coffrage.

Au fil du temps, et à ce jour, Confrasilvas SA a su devenir l’une des entreprises de référence dans le développement, l’approvisionnement et l’application de systèmes de coffrage. Elle a ensuite étendu son « core-business » à l’exécution de structures en béton armé, tout en misant sur la différenciation, aussi bien via la qualité des services fournis, comme sur la recherche permanente des meilleures solutions, développées en se reposant sur le savoir acquis tout au long de ses plus de 20 ans d’activité.

En 2005, Confrasilvas S.A. crée le Département de Sécurité et de l’Environnement. Elle est ainsi l’une des premières entreprises concentrant son activité sur l’approvisionnement et l’application de solutions intégrées de coffrage à adapter et à développer son organisation interne afin de répondre aux nouvelles tendances et aux exigences du marché de la Construction civile et des travaux publics.

C’est donc en 2005 que commence le processus d’internationalisation du Groupe Confrasilvas, avec le début de l’activité en Angola. En 2007, le groupe commence son activité en Roumanie.

La particularité de ces deux marchés découle du fait qu’ils ont été proposés par des Clients de longue date de Confrasilvas, reconnaissant ainsi la plus-value que pourrait leur apporter ce partenariat dans les défis imposés par leurs propres processus d’internationalisation.

Entre 2007 et 2008, et profitant de la proximité entre le Portugal et l’Espagne, ainsi que de la présence de certains Clients historiques sur ce marché, Confrasilvas y réalise plusieurs projets.

En août 2011, Confrasilvas se détache des autres « players » du marché en étant la première à obtenir la Certification en Qualité, Environnement et Sécurité. En 2011, Confrasilvas étend son activité à l’Amérique du Sud et ouvre sa première délégation au Brésil, plus précisément à Rio de Janeiro, par le biais de sa filiale brésilienne (Somarsil). Cette même année, et répondant à un nouveau défi d’un Client, Confrasilvas renforce sa présence sur le continent africain et démarre son activité au Mozambique.

En 2012, elle étend son activité en Asie, exécute les premiers projets en Géorgie. Toujours en 2012, elle renforce sa présence sur le marché européen et commence plusieurs projets en Allemagne et en France.

En 2013, grâce à la consolidation de l’activité au Brésil, Confrasilvas renforce son activité en Amérique du sud et réalise deux projets à Bogota, par le biais de sa filiale Confrasilvas Colômbia S.A.S.

En 2014, le Groupe Confrasilvas mise sur la consolidation et le renforcement de son activité sur les marchés où il était présent, notamment en Allemagne, en Angola, au Brésil, en Colombie, en France, en Géorgie, au Mozambique, au Portugal et en Roumanie.

L’année 2015 se caractérise par l’expansion de son activité, aussi bien en Europe – avec la signature de son premier contrat au Royaume-Uni – comme en Afrique avec le début des travaux de production au Ghana. Une fois encore, l’expansion du Groupe Confrasilvas vers de nouveaux marchés découle des invitations de Clients de longue date qui ont estimé que la participation de Confrasilvas à ces projets serait une plus-value pour leur réalisation.

Les années 2016 et 2017 ont été marquées par l’ajustement de l’activité du Groupe Confrasilvas à la contraction économique des marchés africains et sud-américains et à la mise en puissance et à la croissance de son activité sur les marchés européens. Tout au long de ces années, le Groupe Confrasilvas a réaffecté ses ressources humaines et matérielles, conformément à la nouvelle réalité de ces marchés.

Les années 2018 et 2019 ont été marquées par une consolidation des marchés sur lesquels nous avons commencé à opérer en 2017, avec un accent sur Gibraltar et la Hongrie. Il y a eu une augmentation de l’activité du Groupe Confrasilvas dans les pays d’Europe et une forte contraction de l’activité sur les marchés africains. Au Brésil, il y a eu une légère reprise économique et l’achèvement des premiers travaux à São Paulo.

2020 a été une année marquée par COVID 19, cependant, les niveaux d’activité en Europe étaient bien supérieurs à ceux enregistrés en 2019, principalement au Portugal.
En Amérique du Sud, l’activité a augmenté au Brésil, plus précisément à São Paulo.
En Afrique, tous les marchés ont subi une réduction drastique de leur activité.

L’année 2021 devrait être marquée par l’impact négatif du COVID 19 dans toutes les géographies, se traduisant par une baisse d’activité dans toutes celles-ci par rapport à 2020.